Test Amazfit Stratos

La sous-marque Huami du géant chinois Xiaomi a eu le vent en poupe ces derniers temps. La montre connectée du fabricant, l’Amazfit Stratos, poursuit sa croissance au sein d’une ligne toujours plus élaborée de vêtements et d’accessoires connectés qui font front aux smartwatch de la concurrence sur le plan des spécifications techniques (et même parfois même du design) mais à un prix bien inférieur.

Cette montre sportive suit un large éventail d’activités physiques : course à pied, cyclisme, natation, tennis et plus encore avec un GPS intégré, un moniteur de fréquence cardiaque optique, une longue autonomie et une conception robuste. La montre Amazfit Stratos fait tout cela pour seulement 179€. Bien que cela complète la gamme Amazfit, cette Stratos est nettement moins chère que la Garmin Fenix 6 par exemple.

Cet appareil connecté bénéficie de caractéristiques solides et de quelques partenariats notables pour un soutien supplémentaire dans le suivi de vos activités. L’Amazfit Stratos fonctionne aussi comme une montre intelligente pendant son temps libre, en envoyant des notifications pour vos applications et en affichant des informations pertinentes comme les prévisions météorologiques ou encore le programme de votre cinéma local.

Découvrez notre test complet de la smartwatch Amazfit Stratos, une montre connectée sportive qui veut rentrer en frontal avec les plus grandes marques de ce secteur telles que Apple, Garmin, Fitbit ou encore Samsung.

 

Design

montre connectée amazfit stratos pas chere

La Stratos réussit à cocher toutes les cases de la checklist de la montre connectée sportive lambda. Elle mesure 46 mm de large et donne l’impression qu’elle pourrait prendre de sacrés coups sans s’abîmer.

l’Amazfit Stratos dispose d’un écran de 1,34 pouces en Gorilla Glass 2,5D et une lunette en céramique qui l’entoure. Cette montre sportive chinoise pèse 70 grammes, un bon compromis pour sa taille et s’inspire beaucoup de l’une de ses concurrentes directes, la Garmin Fenix 6X. Nous aurions aimé qu’elle soit un peu plus petite mais c’est ce que nous pensons de la plupart des montres connectées du moment qui passent entre nos mains pour les tester.

La Stratos dispose de trois boutons sur la droite du boîtier que vous utiliserez pour naviguer dans le système d’exploitation et qui se révèlent très utiles pendant les séances d’entraînement où les doigts en sueur peuvent causer des méfaits sur l’écran.

En parlant de ça, c’est cet écran qui semble ne pas avoir été vraiment pensé pour une utilisation de cet appareil de tracking sportif au quotidien. La résolution de 300 x 300 pixels est souvent difficile à lire et le phénomène empire quand la luminosité est mauvaise. Les couleurs ont l’air fanées alors que le texte apparaît souvent de façon inégale lors de l’affichage des notifications. En résumé, si vous vous demandez comment Huami arrive à maintenir le prix de cette montre connectée aussi bas, l’écran est une des principales explications.

amazfit stratos

La montre sort de la boîte avec un bracelet en silicone avec un raccord universel de 22 mm. Vous pouvez donc l’échanger pour quelque chose de plus à votre goût quand l’envie vous prend. Par exemple un bracelet en cuir pour des occasions plus formelles. La Stratos résiste à l’eau jusqu’à 50 mètres et il existe des modes de suivi de natation en piscine et en eau libre, ce qui la rend plus durable que l’Amazfit Core et la Pace.

Tracking fitness et sportif

Commençons par les sports suivis par l’Amazfit Stratos qui constituent l’essence même de la montre. On retrouve beaucoup d’activités ici : vous avez la marche, la course à pied, le vélo, le triathlon, la natation, l’elliptique, l’alpinisme, le trail running, le tennis, le football et le ski. En fait, certains de ces sports ont été mis à jour pendant que nous étions en plein milieu de nos essais en plein air. La montre est livrée avec un GPS intégré et un support GLONASS (satellites russes qui offrent un verrouillage plus rapide) que vous pourrez utiliser sur certains des modes d’entraînement.

Nous commencerons par la course, pour laquelle nous avons testé la Stratos contre la Garmin Fenix 6S et la sangle de poitrine Polar H10. La première fois que nous avons essayé de connecter le GPS, il a fallu environ cinq tours de piste pour obtenir un verrouillage complet. Il est vrai que nous étions dans une zone bâtie, mais c’est quand même plus long que la plupart des accessoires portés par les athlètes à l’heure actuelle. Mais une fois que notre localisation a été verrouillée, les résultats étaient conformes à notre itinéraire réel et à ceux de la Fenix 6S à chaque fois.

Le partenariat de Huami avec Firstbeat mérite d’être souligné car il apporte la mesure de la VO2 Max à la montre ainsi que la charge d’entraînement et le temps de récupération recommandé. Ce sont des fonctionnalités que vous trouverez dans beaucoup de montres sportives haut de gamme. Ce sont de bonnes mesures de la condition physique générale et les avoir sur son poignet signifie que la Stratos peut vous donner une analyse plus approfondie de vos progressions, que vous pourrez consulter dans l’application.

La Stratos fait un excellent travail de suivi des courses à pied modérément intenses : le GPS a été précis lors des tests et la fréquence cardiaque était généralement conforme à celle de l’appareil Garmin et de la ceinture pectorale. Cependant, lorsque nous avons poussé la Stratos dans la tranche d’intensité supérieure. Les mesures se sont révélées moins précises tandis que la moyenne et le maximum de la fréquence cardiaque finale ont été décalés en conséquence. Nous l’avons constaté à maintes reprises et malgré les algorithmes de Firstbeat, le capteur physique n’est tout simplement pas à la hauteur pour ceux qui veulent un capteur vraiment poussé. C’est dommage, mais nous ne pouvons pas dire que nous sommes très surpris vu le tarif d’achat très accessible de cette montre running.

promo amazfit stratos

La bonne nouvelle à présent : la Stratos vous permet d’appareiller une sangle de poitrine en utilisant le Bluetooth que nous avons testée sur une session de trail en forêt avec la Polar H10 qui fait le travail de mesure de la fréquence cardiaque. Elle a fonctionné parfaitement, sans aucune coupure, et a donné une lecture en direct plus cohérente que celle obtenue avec le capteur de BPM optique embarquée (plus alignée avec la Garmin Fenix avec laquelle nous avons également couru). Le couplage est assez simple : il faut le faire comme un « accessoire » lorsque vous entrez dans le mode d’entraînement de votre choix.

C’est une bonne nouvelle pour les coureurs qui veulent prendre plus au sérieux leur entraînement, la mesure de la fréquence cardiaque et celle de la VO2 Max, en particulier avec le couplage avec le système Firstbeat. Le seul problème est que vous ne pouvez pas définir de zones de fréquence cardiaque personnalisées. Vous êtes donc bloqué avec les préréglages sur la montre,mais nous espérons que c’est quelque chose qui va se faire avec une prochaine mise à jour.

amazfit stratos frequence cardiaque

Nous l’avons également sorti sur le terrain pour mettre le mode tennis à l’épreuve. C’est un partenariat que Huami a mis en place avec la société de suivi de tennis Zepp Labs en intégrant les algorithmes de Zepp dans la montre. Elle suivra vos coups, votre fréquence cardiaque et vos mouvements, vous donnant une analyse d’après-match de vos coups droits, revers et services. Malheureusement, cela ne s’est pas avéré aussi précis que nous l’avions espéré. Nous avons fait une séance d’exercices de service et à la fin, l’accessoire nous a affirmé que nous avions fait un mélange de coups droits et de revers, chose qui nous a un peu étonné.

L’Amazfit s’en sortait mieux quand on faisait la différence entre les coups droits et les revers pendant le jeu mais nous avons souvent constaté que la montre ne saisissait pas beaucoup de coups. Vous pouvez aussi synchroniser vos données avec l’application Zepp mais vous n’obtenez pas le même niveau de feedback que si vous utilisez les propres capteurs. Donc, dans l’ensemble, c’est bien pour quand vous transpirez sur le terrain et que vous voulez que cela soit reconnu, mais ça ne va pas faire grand-chose pour améliorer votre coup droit.

L’escalade et la course sur piste vous permettront d’importer des fichiers GPX (qui contiennent des coordonnées lat/lon) via votre PC et sur la montre, d’obtenir des données d’altitude et de coupler d’autres capteurs Bluetooth de votre choix. Le ski vous donne ces données et vous permet également de voir votre vitesse.

Le mode football ne fait pas grand chose d’autre que de suivre vos mouvements et votre fréquence cardiaque. La seule chose qui distingue ce mode est que vous pouvez le dire quand la deuxième mi-temps a commencé (fonctionnalité très dispensable vous en conviendrez) mais vous n’aurez pas de retour sur votre technique ou votre jeu de jambes.

Le troisième et dernier partenariat que nous devrions mentionner est celui accordé avec Strava. Vous pouvez connecter votre compte Strava dans l’application Amazfit et synchroniser vos entraînements entre votre montre connectée et l’application de running. Il y a beaucoup d’utilisateurs de Strava et bien que cela ne s’applique qu’aux données d’entraînement capturées sur la montre, c’est un lien qui joue en faveur de Huami.

 

Fonctionnalités smartwatch

L’Amazfit Stratos offre beaucoup de fonctionnalités mais nous aurions souhaité qu’elle les présente un peu mieux lors d’une utilisation en condition réelle. Le plus gros problème que nous avons eu dans les tests a été avec l’interface qui est un OS propriétaire de la fabrication de Huami. Le système de navigation est compliqué et peu intuitif, gêné par quelques mauvaises traductions, du texte coupé et des boutons ambigus dans l’interface utilisateur de la montre et dans l’application pour votre smartphone.

Cela vaut aussi pour les boutons physiques de la montre. Le bouton d’alimentation supérieur sert à réactiver la montre et à sélectionner les modes de remise en forme. Mais il devient aussi un bouton directionnel lorsque vous faites défiler les menus. Vous venez de commencer une séance d’entraînement ? Parfait, maintenant le bouton du haut sert à faire une pause et le bouton du milieu sert à faire défiler le menu. Ouais, c’est déroutant. Vous pouvez aussi utiliser un doigt pour balayer à gauche et à droite, mouvement que nous avons souvent fait par défaut avec une certaine frustration. Même maintenant, après quelques semaines, nous continuons de nous tromper en pleine action.

L’affichage tactile n’aide pas car il semble échouer assez régulièrement dans l’enregistrement des frappes et des balayages digitaux. C’est assez gênant lorsque vous terminez une séance d’entraînement et que vous voyez la toute petite taille des boutons « Save » et « Discard », sans compter le fait qu’il sont vraiment proches l’un de l’autre. Notre conseil est d’utiliser plutôt les boutons pour ce genre d’entrées afin d’éviter toute mauvaise manipulation.

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, vous pouvez recevoir sur l’Amazfit Stratos des notifications de votre téléphone portable qui vont apparaître sur l’écran. Mais cela ne fait que refléter ce qui se passe sur votre smartphone et vous ne pouvez pas répondre aux SMS ou prendre des appels à partir de votre poignet. Il n’y a pas non plus d’app store mais Amazfit offre une sélection de widgets comprenant un chronomètre, une boussole, une alarme, des prévisions météo et de la musique que vous pouvez activer ou désactiver à votre guise.

Et pour ce qui est de la musique, la Stratos est livrée avec 4 Go de données de stockage qui peuvent être utilisées pour le chargement de vos fichiers MP3 et de vos playlists préférées, comme vous pouvez le faire avec la Garmin Forerunner 945 Music.

amazfit stratos musique

Les utilisateurs sur ordinateur peuvent le faire en branchant simplement la montre sur son socle de chargement tandis que les propriétaires de Mac devront passer par le transfert de fichiers Android. Une fois que vous avez déposé votre fichiers musicaux, vous pouvez coupler des écouteurs Bluetooth à la Stratos pour une écoute de musique sans fil avec le maximum de confort pendant votre session de running.

Une longue pression sur le bouton du bas fera apparaître le lecteur de musique bien que cette manipulation ne fonctionne pas au milieu d’une séance d’entraînement. Vous serez alors coincé à écouter toute la musique chargée sur la montre sans pouvoir la contrôler.

Enfin, nous devrions aborder la question de l’autonomie. Huami affirme que vous aurez environ 20 heures d’utilisation possible en mode GPS et cinq jours en mode smartwatch normal. C’est plus ou moins ce que nous avons vu lors des tests et ce n’est pas mal du tout pour une montre connectée de ce calibre. Bien sûr, tout dépendra en partie de la façon dont vous utiliserez l’apparel mais il y a des moyens d’obtenir d’autonomie comme en désactivant le suivi continu du rythme cardiaque par exemple.

Conclusion

Sur le papier, l’Amazfit Stratos promet de grandes choses à un prix d’achat raisonnable. Mais la réalité est un mélange de réussites et de frustrations. Nous sommes impressionnés par ce que Huami offre pour moins de 200€ mais cela ne veut pas dire que tout fonctionne à merveille sur cette montre sportive. Le partenariat avec Firstbeat apporte les caractéristiques de mise en forme habituellement vues sur des trackers plus coûteux mais tant de choses sont laissées pour compte à cause d’une terrible interface utilisateur et de quelques inexactitudes. Huami est toujours en train de mettre à jour la Stratos à l’heure ou nous parlons. Et avec un peu de chance, elle s’améliorera avec le temps. C’est tout ce qu’on lui souhaite.

Les plus

  • Une bonne montre pour le tracking fitness
  • GPS intégré
  • Bonne autonomie
  • Son prix très accessible

Les moins

  • Ecran très moyen
  • Une interface utilisateur à revoir
  • Une mesure de la fréquence cardiaque un peu floue à haute densité

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *