Test Moto 360 (version 2019)

Après être resté en dehors du marché de la montre connectée pendant plusieurs années, une nouvelle version de la Moto 360 revient sur le devant de la scène. Cette dernière n’est pas conçue par Motorola mais par l’entreprise eBuyNow qui a racheté la marque pour exploiter la licence sur de nouvelles montres connectées.

Fonctionnant sous Wear OS et disponible aux alentours de 320€, cette smartwatch revisitée présente un design familier mis à jour avec les toutes dernières technologies.

La dernière fois que nous avons eu une montre intelligente Motorola à notre poignet, c’était en 2015, lorsque la société a lancé la deuxième génération de 360. L’OS de Google était encore appelé Android Wear et les écrans des smartwatch de l’époque étaient tous conçus selon un design carré.

Motorola a abandonné la 360 en 2017, puis tout s’est calmé sur le plan des accessoires portables. Avec l’arrivée des grosses mises à jour de Wear OS, la société a choisi de ne pas déployer le nouveau système d’exploitation sur ses montres. Et en 2019, eBuyNow a décidé de lancer une nouvelle itération de la Moto 360.

Cette dernière est toujours équipé d’un écran toujours allumé, ainsi que d’un nouveau système de stockage renforcé pour vos applications et votre musique, le tout fonctionnant avec le dernier chipset Snapdragon Wear 3100 de Qualcomm.

Nous avons passé un temps considérable à découvrir la nouvelle Moto 360 pour nous rendre compte que ça en valait vraiment la peine de faire revivre l’une des premières montres connectées. Voici notre test complet !

Caractéristiques techniques

  • Fonctionne avec les téléphones Android et les iPhone
  • Disponible en gris acier, or rose et noir
  • Boîtier d’une taille de 42 mm
  • 11,68 mm d’épaisseur
  • Étanchéité jusqu’à 30 mètres
  • Moniteur de fréquence cardiaque et GPS intégré
  • Service de paiement sans contact Google Pay
  • 8 Go de stockage, 1 Go de RAM
  • Usure de Snapdragon 3100
  • Autonomie d’une journée complète

Design

Lorsque Motorola a lancé la Moto 360 originale en 2014, on peut dire que c’était bien une montre connectée qui avait de l’avenir, bien que volumineuse. Elle était disponible en deux styles, avec un boîtier en acier inoxydable et semblait être une montre connectée faite pour les hommes.
La deuxième version nous a donné une option de taille plus petite qui convenait mieux aux femmes. Avec cette nouvelle version, pas de gros changements par rapport à sa prédécesseure.

La version 2019 de la Moto 360 est disponible avec un boîtier en acier gris, en or rose ou en acier inoxydable noir avec une gamme de bracelets en cuir et en silicone de différentes couleurs au choix. Tous les modèles sont équipés d’un boîtier de 42 mm et d’un écran tactile AMOLED de 1,2 pouces, d’une résolution de 390 x 390 px avec une densité de 327 ppi.

Vous disposez également de deux boutons physiques au lieu d’un seul, comme sur les anciennes montres Moto. Ce deuxième bouton sert essentiellement de raccourci pour votre application la plus utilisée.

La Moto 360 originelle à gauche, la nouvelle Moto 360 version 2019 à droite

Nous avons eu des retours mitigés de la part des personnes qui ont repéré la montre à notre poignet. Certains ont dit qu’elle avait l’air d’une très belle montre, d’autres qui ont vu les précédentes montres Moto 360 pensent en fait que les anciennes générations avaient l’air bien plus belles. Pour nous, cela ressemble toujours à une marque de technologie qui fabrique une montre, et non à un bel accessoires avec des astuces qui se trouvent à l’intérieur.

Quand on regarde ce que Fossil a réussi à réaliser sur ce front avec ses nombreux partenaires, il est difficile de ne pas voir une smartwatch qui est restée coincée dans le passé.

Du point de vue de la qualité de fabrication, c’est une montre agréable à porter. La combinaison d’un bracelet en cuir noir et d’un boîtier en acier inoxydable gris crée l’aspect d’une montre habillée et très classe.

On retrouve aussi un bracelet en silicone plus adapté à la gym et au sport en salle, avec des petites épingles au dos du bracelet qui permettent de passer facilement de l’un à l’autre. Il n’y a pas beaucoup de montres connectées qui combinent deux types de bracelets, alors c’est toujours rafraîchissant quand vous en trouvez un modèle qui le fait.

D’une certaine manière, elle semble en fait un peu plus épaisse que les versions précédentes. Au final, il lui manque juste le caractère et l’unicité que vous trouverez sur d’autres smartwatches du moment comme une Samsung Galaxy Watch Active 2 ou une Apple Watch Series 5.

L’écran tactile est toujours très bon. C’est le genre d’écran lumineux et vibrant que nous avons pris l’habitude de voir sur la plupart des montres intelligentes Wear OS ces jours-ci.

Ce n’est pas le meilleur écran de smartwatch de sa catégorie, mais il ne vous laissera certainement pas tomber en voyant vos notifications ou les données récoltées par votre traqueur de fitness. Il a aussi un mode d’allumage permanent si vous voulez que cet affichage reste allumé tout le temps.

Wear OS

Même avec ses légers inconvénients, le hardware n’a jamais vraiment été le plus grand problème sur la Moto 360. C’est plutôt le logiciel d’exploitation avec lequel nous avons dû nous battre.

La nouvelle montre connectée Moto 360 fonctionne sur le système d’exploitation Wear OS de Google. Vous pouvez donc vous attendre à voir des thèmes personnalisables dédiés à Google Fit et les nouveaux Tiles (widgets) qui sont conçus pour faciliter la consultation des informations qui vous intéressent le plus.

La fonction NFC permet d’activer Google Pay pour les paiements sans contact. Cette fonctionnalité est toute simple à configurer et à mettre en place.

Grâce au microphone intégré, vous pouvez utiliser l’assistant intelligent de Google et répondre aux messages et contrôler vos appareils domotiques dans votre maison. Par contre, si vous n’avez pas d’enceinte connectée, vous ne pourrez pas entendre les réponses aux questions de votre assistant ni prendre les appels à votre poignet.

La dernière version de la puce Snapdragon Wear 3100 de Qualcomm offre des performances exceptionnelles, tandis que la RAM a été augmentée à 1 Go avec une capacité de stockage qui grimpe à 8 Go. Nous nous attendions à une augmentation de la sensation générale d’interaction avec Wear OS et c’est ce que nous avons obtenu. Le passage d’un écran à l’autre se fait sans aucune latence et on ne constate aucun signe de retard dans les performances.

Comme d’autres montres Wear OS, la Moto 360 fonctionne très bien avec les appareils Android et iPhone, bien que nous ayons rencontré des problèmes de couplage avec un certain smartphone Google Pixel 2 XL.

Nous n’avons pas eu de problèmes pour faire la même chose avec un iPhone plus récent et les problèmes avec notre appareil Android pourraient être dus au fait qu’il s’agissait d’une unité de pré-production (nous avons été avertis qu’il y aurait quelques bugs).

À part un cas où nous n’avons pas pu revenir sur l’écran principal de la montre, l’utilisation de l’appareil a été relativement exempte de bugs. Le support des notifications fonctionne bien et l’ajout de Tiles fait toute la différence. En toute honnêteté, c’est quelque chose que Google aurait dû faire depuis longtemps.

Google Fit est toujours un peu maladroit et peu intuitif et c’est encore quelque chose que Google doit améliorer quand il s’agit de l’implémenter sur les smartwatch modernes.

Tracking fitness

Pour ce qui est du suivi de la santé et de la forme physique, vous disposez d’un bon éventail de fonctions si vous voulez vous entraîner avec la Moto 360.

On retrouve un moniteur de fréquence cardiaque optique, un GPS intégré et un support satellite pour les systèmes GLONASS, Beidou et Galileo pour vous donner une bonne couverture cartographique extérieure. L’accéléromètre permet de suivre les déplacements à l’intérieur et vous obtenez également une conception étanche qui a été testée pour 10000 longueurs à la piscine.

En tant que montre connectée fitness, la nouvelle 360 fait tout simplement un très bon travail. Si vous êtes plus préoccupé par le suivi de votre nombre de pas quotidiens, l’écran Fit de Google est un excellent moyen d’en garder la trace en un coup d’œil.

L’application Google Fit Breathe propose des exercices de respiration guidée utiles pour vous aider à vous détendre. Mais si vous voulez que la Moto 360 ce soit votre nouvelle montre de course à pied ou de sport, elle n’est pas vraiment à la hauteur.

Lorsque nous l’avons mis à l’essai à l’extérieur à l’aide de l’application Google Fit Workout, la Moto 360 s’est révélée correcte sur le plan de la précision pour les courses plus courtes d’environ 5 kilomètres ou moins. Sur des sessions de running plus longues, la montre a tendance à surévaluer la distance parcourue, ce qui apporte un impact sur la précision d’autres mesures de course comme la vitesse moyenne.

Un plus gros problème cependant est le capteur GPS lui-même. Si vous courez avec votre téléphone portable, la montre connectée cherchera d’abord à se verrouiller sur le GPS de votre téléphone. Il ne semble pas y avoir de réglage pour empêcher cela de se produire. Nous avons dû laisser notre smartphone à la maison pour arrêter cela, ce qui amène à un temps d’attente terriblement long pour capter le signal satellite. Parfois, le GPS ne s’enclenchait tout simplement pas.

La performance du moniteur de fréquence cardiaque est très similaire à celle que nous avons trouvée avec de nombreuses autres montres Wear OS. Elle n’est pas vraiment adaptée aux entraînements à haute intensité. Une séance d’aviron intérieure à intervalles de 20 minutes a prouvé que la Moto 360 avait du mal à suivre les pics de fréquence cardiaque pendant l’entraînement.

En claire, les performances de tracking sportif n’égalent pas celles des montres connectées Garmin ou Polar. Mais si ces quelques écueils ne vous dérangent pas, la Moto 360 pourra vous suffire amplement.

Autonomie

La nouvelle Moto 360 est équipée d’une batterie de 355 mAh conçue pour vous offrir une autonomie d’une journée entière. Et dans les faits, c’est exactement la durée dont on profite.

Avec une charge complète le matin, sa batterie se réduit à environ 40% à la fin de la journée. Si vous êtes un peu plus souple et moins gourmand dans la façon dont vous l’utilisez, vous pouvez vous en sortir avec un jour et demi d’autonomie.

L’inclusion du processeur Wear 3100 Wear de Qualcomm apporte également de nouveaux modes de consommation batterie dans le but d’améliorer les performances et l’autonomie globale de la montre connectée. Bien que cela ne soit pas suffisant pour vraiment pousser les choses et obtenir l’autonomie d’une Fitbit Versa 2 par exemple.

côté de cela, la batterie de la nouvelle Moto 360 passe de 0% à 100% en une heure à peine.

Conclusion

La Moto 360 de 2019 est une amélioration par rapport à la montre connectée lancé il y a quatre ans. Cette nouvelle itération en fait plus, a été améliorée en termes de performances et offre ce que Wear OS a de mieux à offrir. Mais à bien des égards, elle ne fait rien qui sorte de l’ordinaire pour vous donner envie de la mettre au poignet.

Ensuite, il y a son prix. La Moto 360 est à peine moins chère qu’une Apple Watch Série 4 et que la plupart des montres connectées Fossil qui se distinguent bien plus dans le domaine du look et du style. Pour ceux qui souhaitent que Motorola se démarque avec Wear, la nouvelle 360 pourrait bien avoir de l’attrait. Mais quand on considère son tarif de vente et ce qu’on peut obtenir pour bien moins cher chez la concurrence, c’est un retour dont on aurait pu se passer.

On aime :

  • Composants internes améliorés
  • Bracelets sportifs et plus casuels inclus avec la montre
  • Joli écran lumineux

On aime moins :

  • Son prix
  • Un design standard
  • Plus imposante que la précédente Moto 360

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *