5 étapes pour bien choisir ses gants de travail en cuir

Cuir grainé ou fendu  ? Manchette de sécurité ou gantelet ? Doublé ou non ?

La grande variété de choix en matière de gants de travail en cuir signifie qu’il existe presque toujours le gant « parfait » pour une application donnée ou des travaux spécifiques. Cependant, il n’est pas toujours facile de trouver ce gant idéal. En comprenant les différences entre les caractéristiques disponibles, vous pouvez réduire le champ d’action et prendre une décision éclairée pour vous équiper avec de vrais gants de travail en cuir qui vous protègeront parfaitement au boulot.

Suivez les 5 étapes ci-dessous et vous serez sur la bonne voie pour trouver le gant en cuir parfait !

Étape 1 : Choisissez un type de cuir

Le cuir est fabriqué à partir des peaux tannées de divers animaux. La qualité du cuir varie car il s’agit d’un produit naturel. Les types de cuir les plus courants utilisés pour les gants de travail sont les suivants :

Cuir de vachette

La peau de vache est le type de cuir le plus courant et le plus populaire utilisé pour les gants. Il permet de créer un gant à prix modéré, confortable, durable et offrant une excellente résistance à l’abrasion. Il est plus chaud que le cuir de porc ou de chèvre et plus résistant à la chaleur.

Peau de porc

La peau de porc offre la plus grande respirabilité grâce à la texture poreuse de la peau. Elle devient plus souple à l’usage et résiste à l’humidité sans devenir rigide. Et le matériau peut être lavé sans perdre sa forme ou sa fonction.

Peau de cerf

La peau de cerf est douce, plus confortable, plus résistante et plus souple que la peau de vache. C’est aussi le plus chaud des cuirs.

Peau de chèvre

La peau de chèvre est le type de cuir le plus solide et le plus durable. La lanoline naturelle contenue dans la peau rend le gant très souple, imperméable et résistant à l’abrasion. Ce matériau est excellent pour les tâches nécessitant une dextérité fine.

Les autres points à prendre en compte pour le choix du cuir utilisé

Vous devez aussi prêter attention à la partie du corps de l’animal dont provient la peau et au côté de la peau qui est traité.

Le cuir pleine fleur ou supérieur provient de la face externe de la peau. Il est généralement lisse, mais peut être légèrement poncé ou traité après le tannage pour donner l’impression de daim ou de velours. La zone où la peau est coupée détermine la durabilité :

  • Le cuir coupé sur les côtés et l’épaule de l’animal offre la meilleure durabilité.
  • Les coupes du ventre et du cou sont moins durables et sont souvent utilisées pour les gants et les garnitures de « qualité économique ».

Le cuir refendu ou le daim provient de la partie inférieure de la peau. Ce cuir n’a pas de grain naturel et n’est pas aussi résistant que le cuir grainé. La zone dans laquelle le gant est coupé détermine la durabilité et la dextérité :

  • Le cuir de fente ventrale est le plus économique, mais sa texture et son aspect ne sont pas uniformes. C’est le moins durable.
  • La fente d’épaule est économique, mais moins durable que la fente latérale, car le mouvement supplémentaire au niveau de l’épaule crée des fibres moins denses et des différences de texture plus visibles.
  • La fente latérale provient de la zone des côtes. Elle est très durable et cohérente avec des fibres denses. Parmi les cuirs refendus, c’est la meilleure qualité.

Pour une plus grande longévité, choisissez des gants en cuir pleine fleur. Pour les travailleurs temporaires, les intérimaires ou les travaux sporadiques et occasionnels, les cuirs refendus feront probablement l’affaire et permettront de réaliser de plus grandes économies.

Deuxième étape : choisir une coupe

La façon dont un gant de sécurité est coupé contribue à déterminer la dextérité et le confort dont vous bénéficierez.

Coupe Gunn

Un dos d’une seule pièce, sans couture, avec des coutures fines éloignées de la zone de travail de la paume. Les deux doigts du milieu sont cousus séparément dans la paume afin de minimiser l’encombrement de ces doigts et d’augmenter la dextérité. Cette conception permet un meilleur port et un plus grand confort. La conception minimise également les contraintes sur le gant pour un port plus long et offre une action de préhension naturelle pour la manipulation des outils.

Coupe Clute

Une paume en une seule pièce, sans couture à la base des doigts et un pouce droit. Les coutures sont situées le long de l’intérieur de chaque doigt. Cette conception donne au gant un ajustement plus spacieux et le rend plus économique que les gants nécessitant plus de coutures.

Troisième étape : Choisissez une coupe pour le pouce

Parfois, un détail apparemment insignifiant comme le dessin du pouce peut faire une grande différence dans le confort ou la fonctionnalité d’un gant de travail porté toute la journée.

Pouces droits

Conçus pour les activités non rigoureuses. Moins efficaces car ils ne permettent pas le mouvement naturel du pouce, mais sont le style le plus économique car ils nécessitent peu de coutures.

Pouce ailé

Conçu avec une construction angulaire qui permet une plus grande flexibilité et efficacité que les pouces droits. Bon pour les applications de poussée et de traction, on le trouve souvent sur les gants de prix moyen et il peut être porté pendant de longues périodes.

Pouces en forme de clé

Conçu pour un mouvement supérieur et un confort général. Idéal pour les applications où l’usure est extrême dans la zone de la sangle du pouce, comme le tirage de fils ou la manipulation de petits tuyaux. Option de pouce la plus chère en raison de l’importance des coutures.

Quatrième étape : Choisissez un style de manchette

Les travaux à faire jouent un rôle important dans le choix du style de manchette. Les manchettes peuvent apporter de la chaleur, aider à prévenir l’abrasion due à des particules tombant dans le gant, augmenter la sécurité en permettant de retirer le gant lorsqu’il est coincé dans une machine et permettre de rentrer les manches.

Tricot

Tissu tricoté extensible, généralement de 2″ à 3″ de long. Conçu pour protéger le poignet et aider à empêcher les particules de tomber dans le gant.

Slip-On

Se termine juste au niveau du poignet, sans manchette. Facile à enfiler et à enlever. Généralement le plus économique.

Manchette de sécurité

Généralement environ 2″ de long, permettant de couvrir le poignet. Conçus avec une fente sur le côté pour permettre au porteur de jeter les gants facilement s’ils se coincent.

Gantelet

Mêmes caractéristiques que la manchette de sécurité, mais plus longue (généralement 4″ contre 2″). Protège l’avant-bras et permet aux manches d’être rentrées dans le gant.

Poignet froncé

Aident à rassembler le cuir au niveau du poignet, offrant un ajustement plus confortable. Se trouve couramment sur les gants avec des poignets de sécurité.

Cinquième étape : Choisissez une doublure

Bien qu’elles soient traditionnellement ajoutées pour la chaleur, les doublures peuvent aussi contribuer à rendre les gants plus confortables pour un port à long terme.

Coton et jersey

Aide à prévenir les frottements.

Laine et poils

Plus durable que le coton ou le jersey et plus chaud.

Thermique

Le meilleur choix pour les travaux en basses températures.

Le gant de travail en cuir idéal

Comme tous les équipements de protection individuelle, les gants s’usent avec le temps et doivent être remplacés, mais choisir le gant le plus approprié à la tâche à accomplir permet de garantir une longévité maximale et d’éviter les dépenses inutiles.

Laisser un commentaire