Test et promos sur le clavier gamer Razer Ornata Chroma

Le Razer Ornata Chroma utilise un switch à membrane innovant, mais ne parvient pas à battre un bon clavier gaming 100% mécanique.

Les plus :

– Un nouveau regard sur l’interrupteur à membrane

– Repose-poignet de soutien en mousse

– Éclairage Chroma RGB

Les moins :

– Impossible de battre les switchs mécaniques

– Même prix que les claviers mécaniques de milieu de gamme

– Trop peu de caractéristiques dédiées

Où trouver le clavier gamer Razer Ornata Chroma au prix le moins cher ?

84,99€ au lieu de 109,99€ sur Amazon, soit 25% de réduction.

 

clavier razer ornata chroma

Vous pouvez pimenter les claviers à dôme en caoutchouc avec une tige fantaisie, des capuchons de touches exotiques et des fonctions supplémentaires, mais cela ne changera pas grand chose. Les claviers à touches en caoutchouc se distinguent rarement l’un de l’autre, sans aucune déviation dans leur conception de base. Cela rend ces claviers inintéressants par rapport à l’univers très varié des keyboards mécaniques.

C’est dans cet esprit que le switch méca-membrane du Razer Ornata Chroma a naturellement piqué mon intérêt. L’Ornata est l’un des rares claviers gamers qui, bien qu’il utilise essentiellement un commutateur à membrane, a un comportement de déplacement distinct qui le rend différent d’un simple clavier à membrane. Razer a modifié le boîtier de son switch à membrane mécanique pour y inclure un « clic » et une bosse tactile à mi-course pour améliorer la sensation de frappe.

Apparemment, un nouvel interrupteur nécessite une nouvelle conception de clé. Alors que la base de l’interrupteur est toujours soutenue par un dôme en caoutchouc, son coulisseau comporte une encoche sur la tige et une feuille de métal sur le mur opposé. Lorsque la touche est enfoncée, le vantail métallique pousse contre l’encoche, ajoutant de la résistance et, lorsque le vantail rebondit, frappe contre le boîtier pour produire le « clic » sonore. En plus d’ajouter de la résistance et du bruit, le vantail en métal n’a pas d’autre but.

Le résultat final est un terrain d’entente excentrique entre le dôme en caoutchouc classique et une mécanique intéressante. La membrane mecha conserve la sensation douce et matelassée du dôme en caoutchouc lorsqu’il est abaissé, ainsi que le feedback tactile assourdissant qui ressemble à celui du Cherry MX Blue. Son guide carré pour capuchon de touche élimine presque complètement l’oscillation de la touche, assurant que la touche glisse vers le bas, peu importe où vous la frappez. La sensation est si discrète par rapport à un interrupteur à membrane traditionnel que j’ai d’abord eu du mal à croire qu’il s’agissait en fait d’un switch à membrane.

clavier razer ornata chroma

Mais les caractéristiques de ce vrai clavier gaming confèrent également à la membrane mécanique quelques inconvénients uniques et inhérents. Ma plus grande plainte concerne le point tactile de l’Ornata Chroma, où il essaie d’exceller. Dans le cas d’un interrupteur mécanique, le « clic » indique l’endroit où la touche est actionnée. De plus, il y a un pré-course avant le déclic pour vous faciliter l’entrée dans le pic de force d’actionnement.

Dans le cas de la méca-membrane, cependant, l’interrupteur ne se déclenche que lorsqu’il est enfoncé, ce qui vous oblige à appuyer sur les touches longtemps après le point tactile. Son absence de pré-course avant le clic rend également les pressions de touches brusques et secouantes. Et la résistance combinée du dôme en caoutchouc et du mécanisme à déclic rend le commutateur beaucoup plus rigide qu’un dôme en caoutchouc standard.

Toutes ces fautes persistantes ont affecté la façon dont j’ai joué pendant les tests. Lorsque j’ai passé l’Ornata Chroma en test sur quelques partie de League Of Legends, j’ai dû faire beaucoup plus d’efforts que d’habitude pour appuyer sur les touches. Venant d’un clavier mécanique, le besoin d’abaisser complètement ces dernières m’a également déconcerté. J’étais dans une lutte constante entre le fait de m’assurer consciemment que les touches étaient appuyées et le fait de jouer le jeu. Le point tactile dur n’a pas aidé son cas, non plus. L’énorme disparité dans la force d’actionnement avant et après le clic s’est sentie très gênante. Ces problèmes étaient tout aussi prononcés lorsque je tapais à la machine à écrire que lorsque je jouais, et la forte force d’appui me mettait les mains à rude épreuve après une utilisation prolongée.

C’est vraiment dommage. Parce qu’au-delà de la performance, l’Ornata Chroma est une superbe pièce maîtresse. Comme son nom l’indique, il tire parti de l’éblouissant système d’éclairage Chroma RGB de Razer. De plus, son châssis s’oriente audacieusement vers l’extérieur à la base, accentuant ainsi son prestige en ajoutant un peu plus d’espace au bureau. Et bien qu’il soit pratiquement à poignets nus dans des fonctions autres que les macros programmables, il est livré avec un fantastique repose-poignet en mousse convenant aux paumes des mains les plus imposantes.

Lorsque vous branchez le Razer Ornata Chroma pour la première fois, vous serez invité à installer le logiciel Razer Synapse, qui est une condition préalable obligatoire si vous voulez enregistrer des macros et programmer l’éclairage Chroma. Les guides visuels et animations du logiciel créent un environnement intuitif, mais ils rendent aussi la transition entre certains onglets un peu lente. La taille d’installation de 250 Mo semble également inutilement gonflée, mais au moins le stockage est pas cher de nos jours.

Le clavier gamer Ornata Chroma est assez abordable avec les nombreuses offres promotionnelles dont il bénéficie tout au long de l’année. Grâce à son nouveau switch, il est nettement plus cher que la plupart des claviers à membrane, où un prix bas est généralement un argument de vente important. A tel point, en fait, que son prix est à égalité avec celui des claviers mécaniques de milieu de gamme. Les grands claviers de jeux mécaniques ne sont pas seulement disponibles dans cette gamme de prix : ils sont abondants.

Bien que j’applaudisse la tentative de Razer d’étendre l’utilité de la touche en caoutchouc en assimilant les éléments des switch mécaniques, cela n’a pas de sens pour la plupart des joueurs. Il n’est pas aussi bon marché (hors réductions) que la plupart des claviers à membrane et n’a pas le déplacement simple et sans à-coups de la membrane. Et si vous voulez cette sensation tactile, vous obtiendrez un meilleur rapport qualité / prix en optant pour un clavier 100% mécanique.

Où acheter le clavier gamer Razer Ornata Chroma en promotion ?

84,99€ au lieu de 109,99€ sur Amazon, soit 25% de réduction.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *